Mexique

Oaxaca Ville d’artistes et de trésors coloniaux au milieu des vallées centrales

21 avril 2016

Si vous voyagez au Mexique, que vous aimez l’art et que vous vous intéressez à la culture préhispanique autant qu’aux héritages coloniaux du pays, vous devez absolument faire un détour par Oaxaca ville, capitale de l’état de Oaxaca au Sud du Mexique. En plus de ses  trésors culturels, la ville de Oaxaca est connue pour ses spécialités gastronomiques comme le Mole (sauce à base de piment et cacao) et le chocolat en général.  

L’idéal est de se rendre à Oaxaca ville pendant la Guelaguetza, célébration très populaire qui a lieu en Juillet et qui réunit de nombreux groupes ethniques de la région autour de musiques et danses traditionnelles dans une ambiance folklorique. Toutefois il y a assez de choses à faire pour ne pas s’ennuyer même si vous y allez à un autre moment de l’année, comme nous.

Les choses à faire à Oaxaca Ville

Cette liste n’est pas exhaustive! Je n’ai passé que 3 jours à Oaxaca et je pense qu’il faut bien une semaine pour visiter la ville et ses alentours. (Pour ceux qui s’intéressent à l’art et à la culture mexicaine).

Cela étant dit, si vous avez 3 jours pour visiter la région de Oaxaca Ville, voici votre To Do’s :

✓ Se balader à travers les rues colorées et animées

Aux premiers abords en arrivant à Oaxaca, nous sommes un peu déçus. La rue où se trouve notre hôtel et ses environs n’ont rien d’exceptionnel par rapport à ce à quoi on s’attendait… Mais on n’a pas encore tout vu! En avançant vers le centre on tombe tout d’abord sur le Zócalo, place centrale de la ville toujours très animée. Le premier jour nous assistons à une manifestation de locaux et le lendemain c’est une troupe de danse traditionnelle qui investie le lieu!

Centre Oaxaca Ville

Les bâtiments aux couleurs très vives typiques dans les villes coloniales mexicaines

 

✓ Visiter le centre culturel de Santo Domingo

Un peu plus loin, en suivant la rue piétonne Macedonio Alcalá, sur laquelle on croise un bon nombre de cafés qui donnent tous plus envie les uns que les autres, on arrive sur une ravissante place sur laquelle se trouve le temple de Santo Domingo et le centre culturel de Santo Domingo (ancien monastère) qui abrite le musée des cultures de Oaxaca. Je vous recommande de visiter ces deux endroits! L’Eglise pour son magnifique intérieur au style baroque, juste unique parmi tout ce que j’ai pu voir au Mexique jusque là. Le temple pour ses collections de trésors précolombiens, découverts dans la cité archéologique de Monte Alban (j’en parle plus bas). Si vous allez visiter Monte Alban, faites un tour dans ce musée avant. Le jardin attenant avec ses différentes variétés de cactus et ses arbres fleuris vaut aussi le coup d’œil. Nous sommes d’ailleurs restés l’admirer en fin de journée, avec le soleil qui se couche derrière les montagnes..

Si vous vous trouvez dans le coin à l’heure du dîner et que comme nous vous avez envie de retrouver la gastronomie européenne le temps d’un repas (oui, en tant qu’expatriés, il faut bien avouer que ça nous manque un peu…), je vous recommande absolument l’italien en face de l’Église : La Pizza Nostrana. Riquísimas Pizzas!

Église Santo Domingo, Oaxaca Ville

Magnifique Église Santo Domingo, Oaxaca

 

Nous n’avons pas eu le temps de tout faire mais la ville abrite aussi plusieurs galeries d’art moderne dont le museo MACO qui à l’air d’être une référence à recommander pour les adeptes !

✓ Flâner dans les marchés

Nous nous rendons dans les traditionnels marchés Juarez et 20 de Noviembre le dimanche en fin d’après midi. Il pleut à torrent, mais heureusement les marchés sont couverts. On en profite pour déguster du chocolat typique et du mole (très spécial..), en revanche on regrette d’avoir déjà déjeuner quand on découvre le marché de viande.. Les marchands font cuire leur viande « al carbón » en face des clients qui dégustent sur place, (on y trouve apparemment de la viande de taureau) ça donne super envie. En termes de spécialités, on y trouve aussi toutes sortes de Mezcal, du fromage de Oaxaca, ainsi que de nombreux objets d’artisanat et des vêtements typiques. En sortant du marché « 20 de Noviembre » sur la calle Mína, on s’arrête boire un chocolat chaud traditionnel au Mayordomo, repéré dans le routard. Délicieux!

✓ Sortir, manger et boire

Ce n’est pas le choix de restaurants qui manque à Oaxaca. Après s’être complètement trompés le premier soir en voulant essayer un restaurant sur le Zócalo (très mauvaise idée les attrapes touristes sur les places principales) nous avons découvert deux excellents restaurants en se repliant sur les conseils du routard. Los Adobes Oaxaqueños, (calle Bustamente 506) parfait pour le midi (les sandwichs et cocktails sont délicieux), et la Pizza Nostrana, en face de l’Église Santo Domingo, délicieux italien pour le soir. En revanche, le dimanche midi, nous avons voulu aller au Café-Bar 1886, aussi recommandé par le routard, mais c’était fermé. Dommage car rien qu’à la vue de la déco du patio, l’endroit donnait très envie!

Samedi soir, on sort en ville à la recherche d’un endroit avec de l’ambiance et si possible de la salsa. Première déception quand on découvre que la Cantinita (lieu recommandé sur le routard et sur le Lonely Planet) est fermée. On se rendra finalement à La Tentación un bar/boîte hyper sympa avec plusieurs salles, différentes ambiances musicales (salsa/cumbia/hip hop), et un roof top!

Monte Albán, ancienne capitale zapotèque

Monte Albán est un passage obligé lorsque l’on se rend à Oaxaca ville. On s’y rend le vendredi, jour de notre arrivé. Si Monte Albán ne se situe vraiment pas loin (environs 20/25 minutes de bus) c’est quand même le dépaysement total en arrivant sur place! Perdue au milieu des montagnes, l’endroit offre des vues spectaculaires sur la vallée. Rien que pour sa situation,  cette cité précolombienne se démarque de ses semblables à travers le pays. Au delà de ça, les ruines ressemblent à ce que l’on peut voire dans d’autres zones archéologiques.

Vue sur Monte Alban

Vue sur la cité de Monte Alban, la vallée et les montagnes

Tour organisé depuis Oaxaca Ville

(Hiervé El Agua, Mitla, Tule, Fabrique de Mezcal, Fabrique artisanale de tapis)

Le samedi, nous décidons de prendre un Tour organisé pour avoir le temps de visiter plusieurs incontournables autour de la ville. Comme on est un groupe de 9 personnes, on réussit à négocier avec l’agence pour privatiser le Tour (la camionnette pouvant accueillir 14 personnes en temps normal). Pour 250 pesos par personne, on part donc pour la journée, avec au programme 4 lieux à visiter et le luxe de moduler les temps de chaque visite comme on le souhaite. Ce qui est plutôt pas mal. D’autant plus que nous avons une guide, Gabi, et en tant que voyageurs à petit budget, c’est aussi du luxe!

✓ Le village de Tule

(pour y voir le plus grand arbre du monde)

L’attraction du village, c’est cet arbre, apparemment le plus grand du monde. 42 mètres de hauteur et 14 mètres de diamètre, ce qui est impressionnant vu de près. On est quand même étonnés d’apprendre qu’il faut payer 10 pesos pour s’en approcher… (Monétiser l’accès à un arbre, c’est quand même un peu poussé…).

Vue du plus grand Arbre du monde à Tule

Le plus grand arbre du monde à Tule

✓ Hiervé El Agua

On se rend ensuite à Hiervé El Agua, incontournable là encore pour le cadre splendide!

hiervé el agua

Vue sur la vallée depuis Hiervé El Agua

Vue hierve el agua

Magnifique vue sur la vallée

Au delà du cadre, le lieu en lui même n’a rien d’extra ordinaire. On nous avait parlé des sources d’eau minérales qui se jettent dans des bassins du eau des falaises, mais nous découvrons uniquement deux grandes flaque d’eau sur les rochers. On nous avait aussi parlé de la possibilité de se baigner dans l’eau fraîche, mais étant samedi, le lieu est bien évidemment rempli de touristes (apparemment c’est un lieu prisé des oaxaqueños durant leurs congés). Le bassin rempli de monde nous fait un peu moins envie sur le coup et on décide donc d’oublier la baignade. Finalement, après s’être un peu baladés dans les sentiers autour, on aura tellement chaud qu’on décidera de se baigner quand même, pour notre plus grand bien!

Bassins d'eau à Hiervé El Agua

Les bassins d’eau, le week-end, à Hiervé El Agua

Les chutes pétrifiées -à Hiervé El Agua

Chutes pétrifiées

✓ Village de Mitla

Nous partons ensuite visiter le village de Mitla, un village lui aussi perdu dans les vallées au milieu des montagnes. Comme on a un peu traîné à Hiervé El Agua, on doit un peu se presser pour cette escale. On se contente donc de visiter la zone archéologique et faire un tour au marché. Si vous venez par vos propres moyens, prenez le temps de visiter le village qui a l’air super joli, voire même d’en sortir. J’ai lu qu’il y avait d’autres ruines et églises à voir en s’éloignant un peu.

L’avantage que l’on avait en venant en tour organisé était de visiter les ruines avec une guide qui nous a tout commenté, ce qui apporte clairement de la valeur lorsque l’on visite ce genre d’endroit. Nous en avons donc appris beaucoup sur les tribus de la région.

Pourquoi les marches sont toujours aussi hautes dans les cités indigènes du Mexique? C’est parce que lorsque les indigènes (qui étaient des gens très petits) allaient saluer le roi, la hauteur des marches les obligeaient à faire une révérence à chaque fois qu’ils en gravissaient une.

Nous sommes impressionnés par la beauté et la précision des dessins gravés dans la pierre, parfois créés en assemblant des pierres les unes entre les autres à partir de formules mathématiques.

 

✓ Fabrique de Mezcal et ateliers de fabrication de tapis artisanaux

Au cours de l’excursion, nous nous arrêtons également dans une des nombreuses fabriques de mezcal de la région, et dans un atelier de fabrication de tapis. On n’aurait certainement pas pris le temps de s’y rendre si l’on n’avait pas pris de tour organisé mais finalement c’était très intéressant. Notamment la fabrique de tapis, bien qu’en arrivant on ait eu l’impression d’arriver au musée de la charentaise et de la pantoufle! Une vieille dame accompagnée de son fil nous font la démonstration des processus de fabrication artisanale (très à l’ancienne) de laine, de création de teintes naturelles et de tissage des tapis. Très intéressant, vraiment, je recommande! Certains de leurs tapis sont vraiment très beaux, pour ceux que ça intéresserait d’en ramener.

L’un des procédés de fabrication de teinte naturelle sur la laine consiste à extraire du liquide d’insecte et à le frotter contre la peau, une vraie expérience!

Informations pratiques (Oaxaca Ville et alentours)

Quand voyager à Oaxaca : Idéalement en Juillet, pendant la Guelaguetza 

Transport Mexico – Oaxaca : Environs 700 pesos A/R, en prenant ses billets en anticipé avec la compagnie ADO. Sinon, environs 1.000 pesos A/R (À noter que vous  ne pouvez pas payer vos billets anticipés en ligne sur le site d’ADO avec une carte étrangère. Il faut vous rendre en boutique, il y en a une dans le centre historique au DF).

Lieux à visiter à Oaxaca : 

Centre culturel de Santo Domingo :
>>65 pesos (Gratuit pour les étudiants)

Lieux à visiter depuis Oaxaca (tarifs et transport) :

Monte Albán :
>> Car touristique depuis Oaxaca toutes les heures (calle Mina 501) : 55 pesos A/R
>> 65 pesos (Gratuit pour les étudiants)

Tour organisé Hiervé El Agua, Mitla, Tule, Fabrique de Mezcal, Fabrique artisanale de tapis :
>> 250 pesos (ne comprend pas les entrées dans les sites. Si vous avez une carte étudiante mexicaine, vous n’aurez qu’à payer l’entrée à Hiervé El Agua, en plus)

Hiervé El Agua :
>>45 pesos,
>>Pour s’y rendre par ses propres moyens : Collectivos « Transportes Zapotecos del Valle Oriente » au carrefour La Cuchilla à Mitla (40 pesos aller simple). Les bus partent lorsqu’ils sont pleins.

Zone archéologique de Mitla :
>> 65 pesos (Gratuit pour les étudiants)

Arbre Tule :
>> 10 pesos

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply