Mexique, Quintana Roo

Bacalar le paradis aux sept bleus

12 avril 2016

Bacalar est souvent délaissé par les touristes à cause de son emplacement pas forcément optimal, mais c’est vraiment dommage. Cette petite lagune est magnifique, on l’appelle la lagune aux sept bleus, et ce n’est pas pour rien. Au moindre rayon de soleil, tous les bleus surgissent, c’est absolument à couper le souffle, d’autant que le village en manque pas de charme et d’authenticité.

Arrivée à Bacalar

Nous arrivons tôt à Chetumal, une ville à côté de Bacalar, et le mot est faible, à 4h30 du matin, crevées par la « nuit » que l’on a passé dans le bus. On vient alors de Palenque. Nous avons pris le bus à 23h30 et arrivons au petit matin au terminal ADO de Chetumal. Nous attendons jusqu’à 7h le prochain bus vers Bacalar, comme des clandos à dormir sur les bancs du terminal.. On a connu mieux comme nuit, mais bon c’était le moyen pour nous d’éviter de perdre une demi journée dans la bus. 

A ce moment, nous venons du Chiapas, donc il y a une heure de décalage horaire, mais surtout un décalage de culture. On le voit de suite, le Quintana Roo est plus touristique que le Chiapas. Tout est beaucoup plus cher, et il est plus difficile de négocier. Mais qu’importe, nous négocions tout quand même, à commencer par le taxi qui va nous amener à notre camping (60 pesos au lieu de 100).

Nous découvrons l’endroit où nous allons dormir, petit camping au bord du lac, avec des petits espaces tentes, et tables au bord de l’eau avec une vue magnifique ! Eau turquoise, soleil, et surtout calme absolu ! Si vous cherchez un petit séjour tranquille c’est votre endroit.

Des petites paillotes sont installée en bord d’eau, on peut se détendre, se relaxer, c’est très paisible comme endroit.

Bacalar camping Yaxche

Spot du petit-déjeuner le matin

Nous prenons une douche en vitesse pour aller dans le centre, et hop, à 10h on file avec le proprio dans sa camionnette (autant dire que depuis le Chiapas on est rodées). Il part tous les jours, vers son deuxième camping du centre. Arrivées là bas, on loue les vélos et on va se balader dans le village. Le deuxième camping du centre est nettement plus équipé que le notre, mais bon, on a la vue en plus.

La petite péripétie du jour, est que j’ai fait tombé mon portable dans le lac… donc il faut partir à la recherche d’une nouvelle batterie, sauf que Bacalar c’est un peu minus. Finalement je trouve un telcel, qui me le répare pour 100 pesos (au lieu de 150 pesos, tout est négociable, ne jamais l’oublier).

Après avoir réglé mes histoires de téléphone, nous voilà parties en vélo pour la Cenote Azul, pour y passer un moment. C’est à 3,5 km du centre. La balade est agréable, longeant la lagune, mais arrivées à la Cenote, nous sommes un peu déçues. Franchement, ça casse pas trois pattes à un canard. L’entrée est à 10 pesos, mais c’est pas la folie, un piscine naturelle. C’est un endroit de la lagune où l’eau est profonde, point. On rebrousse donc chemin pour aller faire un balade en kayak, activité que nous préférons de loin. 

Balade en kayak à Bacalar et ses eaux turquoises

Nous arrivons à Cocalitos, non loin de la Cenote Azul pour faire une balade en kayak.  L’endroit est sublime, et vraiment très calme comme partout. Il y a d’ailleurs un camping et un restaurant avec une ambiance assez chill. Nous grimpons dans le kayak, c’est un vrai plaisir, malgré le vent un peu fort. Les couleurs de ce lac sont incroyables, elles varient en fonction de la profondeur ou de l’heure de la journée, allant d’un bleu turquoise limite vert, à des bleus très foncés.  Les profondeurs varient tellement, et les couleurs aussi. Passant du bleu foncé, au bleu roi, bleu turquoise, puis vert émeraude. Nous en prenons plein les yeux. (Mais bien sûr je n’ai pas de photos sur le kayak puisque j’ai plus de batterie à la gopro…)

La profondeur du lac peut atteindre jusqu’à 90 mètres par endroit.

Kayak Bacalar

Camping Cocalitos où il est possible de faire des balades de kayak

Les deux heures passent très vite, nous longeons les îles d’en face pour espérer admirer les oiseaux, il parait qu’il y a des flamand roses de temps en temps. Mais pas cette fois ! Toute façon rien à perdre, ce jour là n’est pas notre jour de chance, il fait pas beau quand on se met à l’eau, on a plus de batterie à la gopro, je fais tomber mon portable dans l’eau, on perd des habits en se renversant en kayak ! Bref que du bonheur. 

Quand bien même, l’excursion vaut le détour. Après l’effort, le réconfort, nous nous installons au restaurant commander une bonne Corona bien méritée et un petit poisson fris. On part ensuite se balader dans la ville pour admirer le fort au bord de l’eau, la place du village, avec des oiseaux qui chantent tous les uns autant qu les autres c’est assez fantastique ! Le village est sympa, par contre concernant l’appellation Pueblo Mágico, ne vous attendez pas à un village tel que San Miguel de Allende, ou Guanajuato.

On dort dans la tente, pas beaucoup d’animation sur ce camping, si vous souhaitez un peu d’ambiance, je vous conseille d’aller dans le centre. Mais par contre, la vue au réveil est plutôt agréable il faut dire, nous faisons trempette pendant le petit déjeuner, avant de reprendre la route pour Tulum. 

Bacalar camping yaxche

Petite trempette du réveil

Infos pratiques – Laguna de Bacalar :

Camping : 

Nuit au Camping Yaxche : Il en existe 2 à Bacalar tenus par le même propriétaire. Un au centre, et un au bord de la laguna à 7 km du centre. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Je pense que celui du centre est plus adapté aux jeunes, qui voyagent pas nécessairement avec une voiture. Il y a des hamacs, des jeunes, de la musique, un espace commun, des prises électriques et la nuit coûte 270 pesos pour un emplacement + tentes + matelas, déjeuner compris.

Dans celui en bord de Laguna, la nuit coûte 310 pesos avec les mêmes services. Le petit déjeuner n’est pas compris (juste café et biscuits). La vue est magnifique, mais pas très accessible depuis le centre, les taxis coûtent vite une fortune. (100 pesos, nous on l’a fait baisser à 60 pesos, et ils nous laissent en bord de route).

Bon à savoir des navettes vont et viennent entre les deux campings, afin que les gens des deux campings puissent se rendre à l’autre et inversement. Ceux du centre viennent profiter de la vue et la lagune, et prendre le soleil. 

Horaires de la camionette qui part au centre : 10h / 14h

Location de vélo à Bacalar :

Il est possible de louer des vélos au camping Yaxche du centre.
Adresse : Av. 9 entre calles 22 y 24 Num. 807, Centro, 77930 Bacalar

Il y avait un promotion lorsque nous étions 50 pesos pour 5 heures. Très pratique pour se balader dans Bacalar, aller voir les cenotes, le villages, les alentours, se rendre au kayak.

Faire du Kayak à Bacalar :

Cocalitos Camp
Adresse : Av costera ajuste à 5 minutes avant la Cenote Azu depuis le centrel, Bacalar 77500
Numéro de téléphone : +(52)0459831584116

Je recommande vivement cet endroit qui est très agréable, la balade en kayak de 2h pour 2 personnes coûte seulement 200 pesos. L’endroit est idyllique ! Les gens sont hyper sympas, il y a également un camping et un resto sur place. Ambiance relax, sous des airs de Bob Marley.

Concernant le resto, j’ai pris un poisson frit très bon, et je n’ai rien à en redire. Mais ne prenez pas la « sopa de camarón », vous allez vous retrouver avec une coupe entière de crevettes, un peu écœurant à part si vous êtes un fan inconditionnel de crevettes.

Transport de nuit : Palenque – Bacalar (Chetumal)

Des bus de nuit partent avec la compagnie ADO de Palenque et s’arrêtent à Chetumal, une ville adjacente à Bacalar.
Tarif : 508 pesos (204 pesos pour les étudiants)
Départ : 21h (le moins cher)
Arrivée 4h30 (Décalage horaire donc 5h30 heure Chiapas à Chetumal)

De Chetumal pour pouvez soit prendre un taxi, soit prendre un bus de 7h qui vous mène à Bacalar.
Prix Bus : 32 pesos ( 16 pesos pour les étudiants)

Transport autobus : Bacalar – Tulum

Départ toutes les 2 heures de Bacalar
Départ : 11h49
Prix : 158 pesos ( 79 pesos pour les étudiants )

Si vous pouvez, réservez la veille pour éviter que le bus soit plein, cela arrive fréquemment. 

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Marine 13 avril 2016 at 8 h 05 min

    On s’y retrouve quand?! Je suis jalouuuuuuse.

    • Reply Alex 14 avril 2016 at 15 h 50 min

      ahahaha, mais quand tu veux ma poulette ! Tu viens me rendre visite, et je te prépare un beau petit voyage 🙂

    Leave a Reply